°C
Arbalestrie 2
Crédit Myriam brunet
Atelier Sculpture
Atelier sculpture 2
+Voir l'image en plein écran
Rencontre du troisième type avec le Moyen-Âge

Les Visites Isolites de Philomène: La Forteresse de Montbazon

 

Samedi matin, 7 h !
Allez, debout !

Les rayons du soleil à travers les persiennes m’invitent à commencer le week-end du bon pied !
Trop tôt me direz-vous ! Certainement pas, car aujourd’hui, j’ai un rendez-vous un peu particulier.
Oui, j’ai rendez-vous avec l’Histoire !
Explorer une autre époque, ça m’a toujours tentée ! Pas vous ?
Direction Montbazon, à quelques 15 km au sud de Tours pour une destination que je garderai secrète pour l’instant.
Tout ce que je peux vous dire, c’est que moi qui suis toujours en quête d’insolite et d’extraordinaire,
cette fois, je ne serai certainement pas déçue !

On ouvre son livre d’histoire !
Ici en Touraine, on connaît bien la hardiesse du célèbre Comte d’Anjou, Foulques III Nerra,
insatiable conquérant et grand bâtisseur, mais souvent on ignore qu’il est également à l’origine d’un
des plus anciens châteaux féodaux de France dont la tour maîtresse construite à partir de 991 fut
transformée en forteresse en 1175 par Henri II Plantagenêt, roi d’Angleterre et père de Richard Cœur
de Lion.
Rien que ça !

Et où trouve-t-on ce donjon ou plutôt devrais-je dire cette forteresse ?
Maintenant, vous l’aurez-deviné : à Montbazon bien sûr !

Me voilà donc en route pour l’An mille à la rencontre de cette téméraire équipe de passionnés qui
depuis plusieurs années maintenant animent et font revivre le site.

Du contrebas, j’aperçois la tour maîtresse.
Encore quelques mètres et j’y suis !
Je vois l’entrée…

Téléportation réussie !
Je viens d’être catapultée dans une autre dimension.
Face à moi, des artisans en costume d’époque s’affairent dans la basse-cour au pied du donjon dans
des petites échoppes. Je crois rêver ! Tout près de moi, je sens la chaleur de la forge d’où s’échappe
le bruit incessant du marteau. A quelques pas d’ici, dans l’atelier du bardelier, c’est la bonne odeur
du bois qui me transporte. En face, j’aperçois le calligraphe, le bourrelier, le cirier ou encore
l’herboriste, le tailleur de pierre… Et tout ce petit monde captive son auditoire. Petits et grands, sont
fascinés et fiers de pouvoir participer à la création d’un objet « Made » in Moyen-Âge !
Un peu plus loin, c’est l’attroupement, je m’avance un peu :

Armures, arbalètes et adoubement. Sous le regard concentré d’un public qui à l’issue d’une visite guidée un peu spéciale semble déjà entièrement conquis, un grand gaillard vêtu de bleu s’active au pied d’une machine de guerre. La manœuvre paraît délicate mais maîtrisée ! Objectif atteint ! Le projectile vient s’écraser sur le mur duDonjon !


Puis c’est au tour d’un troubadour et d’une joyeuse
troupe d’entrer en scène. Et si je m’essayais à la danse
médiévale ? Je verrai plus tard…

Pour l’instant, J’ai une autre idée en tête : Je me dirige vers le donjon, monte quelques marches vers
les remparts. Le maître d’armes est là parlant chevalerie et donnant de précieux conseils à un petit
groupe d’audacieux qui veulent tenter un tir à l’arbalète.
Ah, voilà qui me paraît fort intéressant ! Et pourquoi pas moi ?!
C’est vrai, après tout le ridicule ne tue pas ! Mais un tir d’arbalète mal contrôlé peut tout de même
faire quelques dégâts alors j’écoute attentivement.
C’est à mon tour, allez, je me lance ! Je vise…Raté ! Le carreau n’atteint pas la cible mais fort
heureusement épargne le maître d’armes !

Le Moyen-Âge comme si on y était. Remise de mes émotions, je repars vers les échoppes.En chemin,sur l’esplanade des jeux, je croise des petits chevaliers épée en bois à la main.

Comme on s’amuse bien ici !

J’aurais bien bataillé un peu avec eux mais d’autres ateliers m’attendent et je n’ai que l’embarras du
choix. C’est toute la vie au Moyen-Âge qui se déroule sous mes yeux.


Je commence par le sculpteur de pierre. L’animatrice est en pleine démonstration. Ma sculpture
terminée (et je ne m’en suis pas mal sortie pour une débutante) je me dirige vers la taverne. Une
odeur de pain chaud se dégage du four à bois. Je me laisse tenter par quelques fouées.

Après quoi, je rejoins le jardin médiéval. Une promenade digestive me fera le plus grand bien !
J’en profite pour aller voir l’herboriste qui me confie le secret de quelques potions médicinales.
J’ai maintenant fait le tour des ateliers. J’ai fait de très belles rencontres et appris bien des
choses !

Il est temps pour moi de quitter la Forteresse de Montbazon et c’est vraiment dommage !
Je serais bien restée encore un peu !
Mais c’est promis, je reviendrai cette fois à la tombée de la nuit pour une visite à la lueur des
bougies. J’y rencontrerai certainement de nouveau chevaliers et personnages hauts en couleur !
Des images plein la tête, je me dirige vers la sortie à contre cœur pour retrouver dans le bas de la rue
le XXIème siècle !

Philomène

 

 

 

 

 

 

Patrimoine et Jardin
Retour
Vos Favoris

    Vous n‘avez pas encore ajouté de fiche à votre carnet de voyage

    Envoyer la liste des favoris par mail

    Votre navigateur est incompatible avec le carnet de voyage.

    Si le mode navigation privée est activé, il faut le désactiver.

    Recevez la liste de vos envies par mail.

    --- Vent : -- km/h Humidité : -- %
    °C
    --°C - --°C
    Nuit --°C
    Matin --°C
    Après-midi --°C
    Soirée --°C
    --- Vent : -- km/h Humidité : -- %
    °C
    --°C - --°C
    Nuit --°C
    Matin --°C
    Après-midi --°C
    Soirée --°C
    --- Vent : -- km/h Humidité : -- %
    °C
    --- - ---
    Nuit --°C
    Matin --°C
    Après-midi --°C
    Soirée --°C
    --- Vent : --- km/h Humidité : --- %
    °C
    --°C - --°C
    Nuit --°C
    Matin --°C
    Après-midi --°C
    Soirée --°C
    1 / 7
    Good match

    Un séjour à votre image

    Selon vos choix, nous vous proposerons des offres adaptées à vos envies

    Détente

    Gourmandise

    Barque à fond plat

    Médiévales

    Spectacle de danse

    Que d'eau

    Grand dehors

    J'aime moins J'adore